L'astrologie s'intègre avec bonheur dans le travail de Stanislav Grof

Dans son dernier livre "Quand l'impossible arrive", j'ai découvert avec beaucoup de satisfaction que Stanislav Grof intègre l'astrologie dans son travail sur les états modifiés de conscience. Cela me conforte dans l'idée que la psychothérapie intégrative peut intégrer avec bonheur l'astrologie - ou en tout cas une certaine astrologie profonde et rigoureuse - pour donner un complément de sens aux crises psychiques d'une personne et, dans le cas de Stanislav Grof, à sa découverte des matrices périnatales. Voici un des extraits de son livre à ce sujet :

"L'une des plus grandes surprises que j'ai eues, au cours de cinquante années de recherches sur la conscience, fut de découvrir la capacité prévisionnelle de l'astrologie. Le travail avec les états de conscience holotropiques et l'expérimentation personnelle de ces états tendent à ébranler notre vision matérialiste du monde et à nous ouvrir davantage aux divers enseignements ésotériques(...)
Je poursuivis mes recherches sur les états modifiés de conscience, en y intégrant l'astrologie qui représentait désormais un outil important de mon étude. au fil des ans, nous formions, Rick et moi, un tandem très complémentaire. Ma tâche consistait à rassembler des observations cliniques intéressantes issues des séances psychédéliques, de nos ateliers et formations en respiration holotropique, d'expériences mystiques, de crises spirituelles et dépisodes psychotiques. De son côté , Rick, s'appuyant sur sa maîtrise de l'astrologie et sa connaissance phénoménale de l'histoire des cultures, étudiait les corrélations astrologiques en jeu.
En travaillant de la sorte, nous avons amassé, au fil des ans, des preuves convaincantes qui confortent spécifiquement d'importantes hypothèses de base de l'astrologie. Ces données ont révélé l'existence de corrélations systématiques entre la nature et le contenu des états de conscience holotropiques et les transits planétaires. La première indication suggérant l'existence éventuelle d'une connexion remarquable entre l'astrologie et mes recherches sur les états holotropiques était la suivante : ma description de la phénoménologie des quatre matrices périnatales fondamentales (MPF) - des structures expérientielles associées aux étapes de la naissance biologique _ présentait une similitude étonnante avec les quatre archétypes que les astrologues associent aux quatre planètes extérieures du système solaire. Ma description des MPF se fondait sur des observations cliniques effectuées de manière indépendante, bien des années avant de connaître quoi que ce soit à l'astrologie.
L'aspect positif de la 1ère matrice périnatale fondamentale (MPF I) - la reviviscence d'épisodes de la vie intra-utérine non perturbée, ainsi que des expériences concomitantes de dissolution de frontières, d'extase océanique, les sentiments d'unité cosmique, la transcendance du temps et de l'espace, et la prise de conscience des dimenqions mystiques de la réalité - reflète sans l'ombre d'un doute l'archétype que les astrologues rattachent à Neptune. Il en est de même pour l'aspect négatif de la MPF I, associé à des expériences régressives de perturbations natales(...)
Au fil des ans, en raison de ces corrélations étonnamment précises, l'astrologie - et plus particulièrement l'astrologie des transits - s'est révélée être la pierre de Rosette logtemps espérée, qui nous a donné la clé pour comprendre la nature et le contenu des états holotropiques présents, passés et futurs, qu'ils soient spontanés ou provoqués(...)

Si le cosmos est la création d'une intelligence supérieure et non une supermachine qui se crée toute seule, il est d'autant plus plausible que l'astrologie soit un des nombreux codes incorporés dans la trame de l'univers. On pourrait voir en elle un complément utile à la science, plutôt qu'une rivale irrémédiable de la vision scientifique du monde. Le fait de s'ouvrir conceptuellement à cette éventualité permettrait d'utiliser tout le potentiel de l'astrologie, en tant qu'outil clinique et instrument de recherche en psychiatrie, en psychologie et en psychothérapie, ainsi que dans un certain nombre d'autres disciplines."

Stanislav Grof "Quand l'impossible arrive" p.363 et suivantes Guy Trédaniel Editeur