Stanislav Grof, l'intégration de la conscience transpersonnelle en psychothérapie

Stanislav Grof est un incontournable de la psychothérapie intégrative, au sens où il a considérablement élargi le champ de la psychothérapie classique centré autour des traumatismes de la petite enfance, pour y intégrer le champ de la vie périnatale (les quatre matrices périnatales) et le champ de la conscience transpersonnelle, qui nous intéresse ici. Stanislav Grof a proposé cette intégration de manière très rigoureuse et expérimentale, par la technique de la « respiration holotropique », un dérivé de la respiration du « rebirth ».
Au sujet de Stanislav Grof, voir aussi la page "astrologie",
et l'interview de Patrick Baudin dans le journal "Santé intégrative" : première et deuxième partie.

« Les observations de la recherche sur la conscience dissipent le présupposé scientifique et matérialiste, selon lequel la conscience n'est qu'un épiphénomène de la matière et le produit de processus neurophysiologiques advenant dans le cerveau. Elles montrent que la conscience est un attribut premier de l'existence et qu'elle est capable d'accomplir de nombreuses activités manifestement impossibles pour le cerveau. D'après ces nouvelles découvertes, la conscience humaine serait une part active d'un vaste champ universel de conscience cosmique pénétrant toute forme d'existence. De plus psychologie et psychiatrie traditionnelle utilisent un modèle de la psyché limité à la vie biologique, à l'histoire postnatale et à l'inconscient individuel décrit par Freud. Or pour rendre compte de tous les phénomènes survenant lors d'états holotropiques, il s'avère nécessaire d'élargir de manière drastique notre approche du psychisme humain. La nouvelle cartographie de la psyché exposée dans ce livre propose d'y ajouter deux domaines : le domaine périnatal (associé au traumatisme de la naissance) et le domaine transpersonnel (comprenant les mémoires ancestrales, raciales, collectives et phylogénétique, les expériences karmiques, et les dynamiques archétypales)(...)
L'une des conséquences les plus importantes de cette nouvelle approche consiste à découvrir que de nombreux états considérés comme pathologiques et considérés comme tels par la psychiatrie moderne ne sont en fait que des crises d' «émergences spirituelles » - ou crises psychospirituelles – ayant en elles-mêmes un potentiel de guérison et de transformation(...)
De manière expérimentale, ces observations nous démontrent l'évidence : la spiritualité est un attribut fondamental et légitime de l'être humain et de l'ordre universel. Nous affirmons que correctement comprises, science et spiritualité, ne sont ni peuvent être en conflit, mais représentent deux approches complémentaires de l'existence(...)
Quarante ans de recherche méthodique et intensive sur les états holotropiques m'ont amené à la conclusion qu'une transformation intérieure profonde de l'humanité, ainsi qu'une élévation de la conscience à un niveau plus élevé, pourraient être notre seul espoir vis à vis de l'avenir ».
Stanislav Grof "Pour une psychologie du futur" p. 18